Pour beaucoup d'entre nous, il est possible « d’être rouge de colère », « vert de jalousie » ou encore de « voir la vie en rose ». Au quotidien, nous pouvons utiliser les couleurs pour communiquer nos émotions et nos sentiments d’une multitude de façons ! Mais, est-ce le cas partout dans le monde ?

 

C’est pour comprendre ce qui se cache derrière ces affects, que l’équipe du Colour Experience de l’Université de Lausanne, a réalisé une étude au niveau international sur les associations entre les termes de couleurs et les émotions. L’équipe de la Prof. Mohr cherche à comprendre quelles sont ces associations et est-ce que la culture a une influence.

 

30 pays différents (avec plus de 5000 participants, voir Figure 1) sont mis en avant : mais qu’ont-ils démontré ? Il existe des associations universelles, plus ou moins fortes, entre les termes de couleurs et les émotions (de 64% à 92%). Par exemple, le rouge est fortement associé à l’amour, le jaune à la joie ou encore, le noir à la tristesse. Ainsi, cette étude nous a permis de mettre en avant que certaines associations entre couleurs et émotions sont stables dans ces 30 pays, avec des cultures, des langues et des façons de vivre diverses !

 

Similitudes des associations couleurs – émotions. Données de 30 pays ayant participé à l’étude. Les participants ont associé la/les émotion(s) qui pour eux, correspondait le plus au terme de couleur lu. Plus le rouge est foncé, plus les pays sont similaires dans leurs associations.

Figure 1. Similitudes des associations couleurs – émotions. Données de 30 pays ayant participé à l’étude. Les participants ont associé la/les émotion(s) qui pour eux, correspondait le plus au terme de couleur lu. Plus le rouge est foncé, plus les pays sont similaires dans leurs associations.